15 Août Assomption

Nous mettre en route

Aujourd’hui Marie parvient au terme de son pèlerinage : elle entre la gloire de son Fils. Comme elle, un jour, nous partageons cette gloire que nous offre la Résurrection du Christ (2èmelecture). Mais regardons Marie, prenons la pour modèle dans notre vie de foi : dès les premiers instants de sa vocation à être mère du Sauveur, dès les premiers instants du don qui lui est fait, elle s’est mise en route, en hâte, rapidement !

Modèle des croyants, modèle des témoins, Marie ne peut garder sa joie pour elle toute seule, ce que Dieu lui donne, il lui faut l’annoncer,  le partager, le chanter. Ce que Dieu lui donne, c’est pour aller plus loin, à la rencontre des autres, pour faire grandir la joie du monde… n’est-ce pas aussi la vocation de chaque baptisé ?

Notre baptême n’est-il pas un don, un cadeau, une joie extraordinaire qu’il faut aller porter à d’autres, qu’il faut aller partager et chanter pour faire grandir la joie du monde ?

Alors, oui, la gloire du ciel ferait déjà la joie de la terre, et les hommes pourraient davantage croire que Dieu n’est plus étranger ou lointain… la foi de Marie nous bouscule, nous déplace, nous dérange peut-être ; mais elle nous met en route dès maintenant si nous voulons, comme elle, parvenir un jour à la gloire de son Fils.