Aimer son prochain comme sois même que c’est difficile…

  Aimer son prochain comme soi-même,

que c’est difficile, Seigneur.

Parce que s’aimer soi-même est difficile.

Si je savais m’aimer comme tu m’aimes,

la violence qui est en moi,

je ne l’infligerais pas aux autres.

Si je savais m’aimer comme tu m’aimes,

je prendrais au sérieux ce qui, en moi, vient de toi,

et j’apprendrais à rire de ce qui, en moi,

ne te ressemble pas.

Si je savais m’aimer comme tu m’aimes,

je pourrais enfin un peu m’oublier

et tourner le meilleur de moi vers les autres.

Mais puisque tu m’aimes,

je sais que rien de tout cela ne m’est inaccessible.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.