Les faux dieux de nos sacrifices

Les faux dieux de nos sacrifices

 

  • Les juifs, puis les chrétiens mais aussi les musulmans ont fait d’Abraham leur père dans la foi. Mais la foi, est-ce se tenir dans l’attitude de soumission et de confiance aveugle ? Est-ce ne pas interroger ?
  • Je ne le crois pas. IL faut plutôt voir l’œuvre dans ce récit fondateur la pédagogie de Dieu : Abraham croit que Dieu exige un sacrifice, comme une idole ? Eh bien, Dieu le laisse faire, pour mieux intervenir ensuite. Alors Abraham pourra comprendre qu’il se trompait en prêtant à Dieu ses sentiments.
  • On n’en a pas fini pourtant d’immoler à de faux dieux !
  • C’est sûr. Chaque foi que nous érigeons une croyance en principe absolu. Le devoir de tout se dire, par exemple, au nom de la psychanalyse. Ou les mille tracasseries imposées aux éducateurs au nom de l’hygiène et du principe de précaution.
  • Ou ces parents qui multiplient les activités pour leurs enfants et leur imposent des rythmes infernaux au nom de l’excellence.
  • C’est très facile à repérer chez les autres, surtout quand ils sacrifient à des dieux que nous n’honorons pas…
  • Donc, le sacrifice d’Abraham ne devrait pas nous conforter dans l’idée du sacrifice ?
  • Bien sûr que non. Dieu ne nous demande pas de nous immoler nous-mêmes, et encore moins nos enfants, sur quelque autel que ce soit. Méfions-nous de cette image du sacrifice d’Abraham comme prototype du sacrifice religieux, et prototype de tous nos sacrifices.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s