En ce mois de mai… prières à Marie.

Splendeur des lys de mai, vous êtes notre reine,
l’aurore de nos yeux, la paix de notre soir ;
et nous plaçons en vous tous nos ciels bleu d’espoir,
nos rires et nos cœurs et toute notre peine.
 
Nous cueillerons pour vous, aimable souveraine,
des fleurs et des Ave tout le long du chemin ;
et si l’ombre du soir obscurcit le matin,
trouez d’or et d’azur le mur de notre peine.
 
Blancheur des lys de mai, Vierge belle et sereine,
prenez-nous par la main lorsque viendra le soir ;
prenez-nous par la main le long de notre peine…
Guy Ganachaud,
extrait de Prières à la Vierge pour toute l’année, éd. Desclée de Brouwer, 1993.

Prière pour la vie

Ô Marie Aurore du monde nouveau,
Mère des vivants, Nous te confions la cause de la vie :
Regarde, ô Mère, le nombre immense
Des enfants que l’on empêche de naître,
Des pauvres pour qui la vie est rendue difficile,
Des hommes et des femmes victimes d’une violence inhumaine,
Des vieillards et des malades tués par l’indifférence
Ou par une pitié fallacieuse.
Fais que ceux qui croient en ton Fils
Sachent annoncer aux hommes de notre temps
Avec fermeté et avec amour L’Évangile de la Vie.
Obtiens leur la grâce de l’accueillir Comme un don toujours nouveau,
La joie de le célébrer avec reconnaissance
Dans toute leur existence
Et le courage d’en témoigner
 
Avec une ténacité active, afin de construire,
Avec tous les hommes de bonne volonté,
La civilisation de la vérité et de l’amour,
A la louange et à la gloire de Dieu Créateur qui aime la Vie.
Jean-Paul II. Donnée à Rome, prés de Saint-Pierre, le 25 mars 1995, solennité de l’Annonciation du Seigneur.

 

Notre Dame de la Transparence

Notre Dame de la Transparence,
En Toi et à travers Toi Dieu nous parle :
Donne-nous un cœur simple, remplis-nous d’allégresse
 
Ô Vierge du Fiat et du Magnificat,
rends nos cœurs transparents comme le tien.
 
Notre Dame de l’humilité cachée dans la foule, enveloppée dans le mystère,
aide-nous à porter la bonne nouvelle au monde
et à nous immerger dans le mystère du Christ
pour en communiquer quelques chose à nos frères.
Jean-Paul II .

Prière d’Hervé Aubin

Vierge Marie, notre mère,
souviens-toi de tes enfants
qui trouvent la vie pesante
et risquent de se décourager :
sois près d’eux, Marie,
ranime leur courage,
garde-les dans l’espérance.
 
Souviens-toi de tes enfants
pris dans l’esclavage du péché
et qui n’ont pas la force d’en sortir :
sois près d’eux, Marie,
assure-les de la miséricorde du Seigneur.
 
Souviens-toi de tes enfants
qui se sont éloignés de la Maison
et ne s’occupent plus de Jésus
et de son Église :
sois près d’eux, Marie,
qu’ils sachent que tu es encore leur mère
et que la porte leur est toujours ouverte.
 
Souviens-toi de tes enfants
qui ont à coeur de suivre Jésus
et veulent tenir compte de sa parole : sois près d’eux, Marie,
pour soutenir leur générosité,
et leur rappeler la joie promise
aux disciples fidèles.
 
Souviens-toi de nous, tes enfants,
heureux de te proclamer bienheureuse
parce que tu es sainte et belle,
parce que tu es vivante auprès de ton fils.
 
Sois près de nous,
qui sommes encore en chemin ;
sois près de nous,
comme un signe d’espérance
et de consolation.
 
Souviens-toi de nous, Marie,
ne nous oublie pas!
Hervé Aubin, oblat de Marie Immaculée, extrait de « De jour en jour avec Marie », éd. Novalis, Ottawa, 1996, p.126-127)

 

Prière de l’Arche

Ô Marie,
donne-nous des cœurs attentifs,
humbles et doux
pour accueillir avec tendresse
et compassion
tous les pauvres que tu envoies vers nous.
Donne-nous des cœurs pleins de miséricorde
pour les aimer et les servir,
éteindre toute discorde,
et voir en nos frères souffrants et brisés
l’humble présence de Jésus vivant.

 

Prière des scouts marins

Vierge Marie,
Étoile des mers,
Reine des flots,
Vous à qui les marins, même mécréants, ont toujours été dévots,
voyez à Vos pieds
Vos scouts marins qui voudraient se hausser jusqu’à Vous.
Obtenez-leur une âme pure
comme brise de mer,
un cœur fort
comme les flots qui les portent,
une volonté tendue
comme voile sous le vent,
une attention qui veille
sans mollir comme gabier dans la hune,
un corps bien armé
pour les luttes contre les tempêtes de la vie.
Mais surtout ô Notre Dame,
ne les laissez pas seuls à la barre,
faites leur éviter les écueils
où ils s’échoueraient avant d’ancrer près de Vous au port de l’Éternité.
Amen.

A Notre Dame des Ados
Auteur : Jean-Eudes Sampré
Marie, Toi qui fût mère,
As-tu aussi connu ces matins amers,
Où ton enfant rejette,
Ta main ouverte ?

Ces sombres matins de dégoûts,
Enveloppés de l’opacité du désespoir,
Où tout semble sans goûts.
De ces matins lourds comme un soir.

Marie, Toi la plus douce des mères,
Jamais tu ne désespères.
Ce matin, redonne-moi,
Une larme de cette foi.

Que je puisse l’accueillir,
En prendre soin et l’encourager,
Pour une fois encore, lui dire :
Là, attention danger.

Puis, le laisser aller,
Là où il a décidé,
De forcer le destin,
De son chemin.

Attendre sans angoisse le jour,
Où parfois blessé, abîmé,
Enfin il acceptera l’amour,
Que tu lui as toujours donné.

Dans la quête de lui-même,
Place sur son chemin, afin qu’il aime,
Ces assoiffés d’amour pour partager leur tristesse.
Ils lui feront alors découvrir sa vraie richesse.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.