Cinq pains et deux poissons

Cinq pains et deux poissons.

Rien, ou presque.

Mais ce « rien » te suffit

pour que nous n’ayons plus faim.

Quand ma vie semble sans issue,

aide-moi à croire en mes cinq pains

et mes deux poissons.

Aide-moi à croire

à la moindre miette de tendresse,

au plus petit signe de délicatesse.

Donne-moi l’idée de les apporter

alors que je voudrais baisser les bras

Aide-moi à croire

qu’avec ces petites choses

tu feras de ma vie

une grande histoire.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s