DESIDERATA

Désiderata:

 

VA PAISIBLEMENT
ton chemin à travers le bruit et la hâte et souviens-toi que le silence est paix.

Autant que faire se peut et sans courber la tête, sois amis avec tes semblables; exprime ta vérité calmement et clairement; écoute les autres même les plus ennuyeux ou les plus ignorants. Eux aussi ont quelque chose à dire.

Fuis l’homme à la voix haute et autoritaire; il pèche contre l’esprit.

Ne te compare pas aux autres par crainte de devenir vain ou amer car toujours tu trouveras meilleur ou pire que toi.

Jouis de tes succès mais aussi de tes plans. Aime ton travail aussi humble soit-il car c’est un bien réel dans un monde incertain.

Sois sage en affaires car le monde est trompeur. Mais n’ignore pas non plus que vertu il y a, que beaucoup d’hommes poursuivent un idéal et que l’héroïsme n’est pas chose si rare.

Sois toi-même et surtout ne feins pas l’amitié: n’aborde pas non plus l’amour avec cynisme car malgré les vicissitudes et les désenchantements il est aussi vivace que l’herbe que tu foules.

Incline-toi devant I’inévitable passage des ans laissant sans regret la jeunesse et ses plaisirs. Sache que pour être fort tu dois te préparer mais ne succombe pas aux craintes chimériques qu’engendrent souvent fatigue et solitude. En deçà d’une sage discipline, sois bon avec toi-même.

Tu es bien fils de l’univers, tout comme les arbres et les étoiles. Tu y as ta place. Quoi que tu en penses, il est clair que l’univers continue sa marche comme il se doit.

Sois donc en paix avec Dieu, quel qu’il puisse être pour toi; et quelle que soit ta tâche et tes aspirations dans le bruit et la confusion, garde ton âme en paix. Malgré les vilenies, les labeurs, les rêves déçus la vie a encore sa beauté.

Sois prudent. Essaie d’être heureux.

« Desiderata » fut trouvé dans l’église Saint-Paul de Baltimore en 1693

2 réflexions sur “DESIDERATA

  1. Philippe 3 août 2018 / 9 h 14 min

    Il n’est pas nécessaire d’attendre une manifestation spectaculaire pour croire que Dieu nous aime.
    Il est attentif à chacun de nous, chaque instant de notre vie. Il est à la fois le Pasteur (le Prochain…), le Père, la Mère (retour de l’enfant prodigue…).
    Ce n’est pas Lui qui a placé des cailloux sur notre chemin mais bien celui qui, discrètement,  »sans publicité », déplace à notre insu tous ceux qui pourraient nous faire tomber.
    N’attendons pas de  »miracle » spectaculaire, contentons nous de la douceur de l’amour divin.
     »À moins de voir des miracles et des prodiges, vous ne croirez donc point » (Jn 4, 48)

    Cette petite histoire m’envoyėe pourrait nous faire sourir … et réfléchir :

    Un curé qui se promène dans la nature est pris dans les sables mouvants.
    Alors qu’il s’enfonce jusqu’aux chevilles, un camion de pompiers passe par là.
    – Vous avez besoin d’aide ?
    – Ce n’est pas nécessaire, le seigneur me viendra en aide !

    Alors que le curé s’enfonce jusqu’à la ceinture , le camion repasse et les pompiers lui reposent la question.
    – Vous avez besoin d’aide ?
    – Ce n’est pas nécessaire, le seigneur me viendra en aide !

    Lorsque le curé n’a plus que la tête hors du sable, les pompiers passent une troisième fois .
    – Vous n’avez toujours pas besoin d’aide ?
    – Ce n’est pas nécessaire, le seigneur me viendra en aide.

    Alors le curé s’enfonce complètement et lorsqu’il arrive au paradis, il dit au seigneur :
    – Je suis vraiment déçu, je pensais vraiment que vous me viendriez en aide !

    Et le seigneur lui répond :
    – Je t’ai envoyé 3 fois les pompiers, je ne vois pas ce que je pouvais faire de plus !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s