L’Eglise et ses pompes

  • Vous avez vu, quand le pape arrive quelque part, a déroulé le tapis rouge, dans tous les sens du terme. Et après cela, vous pouvez entendre sans honte le texte de Jacques qui stigmatise les disparités entres riches et pauvres dans l’Eglise ?
  • Mais c’est le propre de toute institution : il est difficile de se passer d’un cérémonial. Et c’est aussi toute la question de la visibilité de l’Eglise : comment être dans le monde sans être du monde…
  • Peut-être. Mais les pauvres restent les pauvres, avouez-le !
  • Je ne dis pas que tout est parfait, mais votre vision est réductrice et partisane. Il ne faudrait pas oublier que les premiers « humanitaires » étaient des chrétiens : saint Vincent de Paul a créé les soupes populaires bien avant Coluche et ses restos du cœur. Et si nous regardons en dehors de la France, en Amérique latine par exemple, les évêques collectivement et les communautés chrétiennes ont décidé « l’option préférentielle pour les pauvres ». Il y a déjà eu un bon nombre de martyrs assassinés à cause de ce choix.
  • Là-bas, ils sont contre les riches ?
  • Ne vous moquez pas ! C’est vrai que la difficulté est de n’exclure ni les uns ni les autres. Et nous savons bien que nos comportements sont loin d’être parfaits ; il nous faut l’accepter, à condition de ne pas nous en satisfaire. A condition d’être en marche, et de suivre les meilleurs d’entre nous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s