Conte

Conte

Un jour, un frère moine demanda à un ancien : « Me permets-tu de garder deux pièces d’or pour soigner mes infirmités ? » Le vieillard vit bien que son désir était de garder les pièces… aussi il lui répondit : « oui ».

Rentré dans sa chambre, le frère fut saisi d’inquiétude. Il se demandait : « L’ancien est-il sincère ou non ? ».

Il revint trouver le vieillard et lui demanda avec insistance : « Au nom du Seigneur, dis-moi la vérité car je suis troublé dans mes pensées à cause de ces deux pièces d’or. »

L’ancien lui répondit alors : « Je t’ai dit des les garder car j’ai bien vu que c’était ton désir… cependant, il n’est pas bon de garder plus que le nécessaire pour son corps. Si tu gardes ces pièces d’or, tu risques de mettre en elles ton espérance. Et s’il t’arrive de les perdre, tu croiras que Dieu ne s’occupe plus de toi. Jetons donc nos soucis dans le Seigneur, car c’est lui qui prend soin de nous. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s