Jongler avec la vie

Jongler avec la Vie

Imaginez la vie comme un jeu dans lequel vous jonglez avec cinq balles.
Vous pouvez les appeler : Travail – Famille – Santé – Amis – Esprit .

Vous jonglez avec ces balles.

Vous comprendrez vite que le travail est une balle en caoutchouc ;
si vous la laissez tomber, elle rebondit.

Mais les quatre autres balles, Santé – Famille – Amis – Esprit, sont en verre.
Si vous en laissez tomber une elle va, à coup sûr, rester par terre,
à vos pieds, se fendre, s’abîmer ou même être brisée, fracassée, détruite.
Elle ne sera plus jamais la même.

Vous devez comprendre cela et être vigilant
pour maintenir un équilibre entre chaque domaine de votre vie.

Comment ?

Ne sous-estimez pas votre valeur en vous comparant aux autres.
C’est parce que nous sommes tous différents que chacun de nous est spécial.

N’établissez pas vos buts en fonction de ce que les autres jugent important.
Il n’y a que vous qui sachiez ce qui est important pour vous.

Ne considérez pas comme acquise les choses les plus proches de votre coeur.
Accrochez vous à elles, comme si votre vie en dépendait. Sans elles votre vie n’a pas de sens.

Ne laissez pas votre vie vous glisser entre les doigts, en vivant dans le passé ou le futur.
En vivant une journée à la fois, vous vivez TOUS les jours de votre vie.

N’abandonnez pas quand vous avez encore quelque chose à donner.
Rien n’est jamais perdu tant que vous essayez.

N’ayez pas peur d’admettre que vous n’êtes pas parfait.
C’est le fil fragile de notre imperfection qui nous relie les uns aux autres.

N’ayez pas peur de prendre des risques.
C’est en prenant des risques qu’on apprend à être courageux.

Ne fermer pas votre vie à l’amour en disant que c’est imposible à trouver.
Donner est la façon la plus rapide de recevoir l’amour.
Le moyen le plus rapide de perdre l’amour,
c’est de le retenir trop fort et le meilleur moyen de garder l’amour,
c’est de lui donner des ailes.

Ne traversez pas la vie en courant si vite que vous en oubliez,
non seulement d’où vous venez, mais aussi où vous allez.

N’oubliez pas que le plus grand besoin émotionnel d’une personne est de se sentir apprécié.

N’ayez pas peur d’apprendre.
Le savoir n’a pas de poids, c’est un trésor que vous pouvez emmener partout avec vous.

Faites attention à ne gaspiller ni le temps ni les mots.
Ni l’un ni l’autre ne peuvent êtres récupérés.

La vie n’est pas une course mais un voyage à savourer pas à pas.

Hier c’est de l’histoire.

Demain est un mystère.

Aujourd’hui est un cadeau.

C’est pour cela qu’on l’appelle le présent « .

Ce texte a été écrit par Brian DYON, PDG de la firme Coca Cola,
et présenté lors d’un discours à l’occasion de la remise de diplômes dans une université américaine,
le 6 septembre 1991.

5 commentaires sur “Jongler avec la vie

  1. Pingback: Jongler avec la vie — Le site de l’ abbé Pascal – CécileValentine

  2. Le passé est un présent qui a vécu et on ne se rend pas toujours content au moment même de la richesse que l’on peut acquérir…. C’est ainsi que je ne crois pas au grand bonheur brut mais que je crois plutôt aux petites choses de la vie qui sont parsrmées ça et là,aussi discrètes une violette…

    maintenant il peut parfois exister de grand bonheur bien entendu mais en général, nous vivons tellement dans un monde où l’on expose plus ce qui négatif dans les médias,qu’on en oublie led traits positifs.
    Imaginons que demain le journal parlé ne sois plus émaillée que de bonnes nouvelles déjà cela nous surprendrait…. Parce que c’est tellement rare de voir une bonne nouvelle qu’on la remarquerait.
    C’est pour ça que lorsque je dis plus haut ne pas rester dans le passé et ne pas scruter dans l’avenir dans un sens et un petit peu vrai, parce que l’avenir finalement on le sait pas il est entre les mains de Dieu et que le passé nous ne pouvons plus le modifier….
    Je crois qu’à l’heure actuelle le spectateur lambda a besoin de sa dose de mauvaises nouvelles quelque part même s’il ne s’en rend pas compte car on trouve ça normal pour finir….si,si….
    C’est tellement vrai que les titres sont de plus en plus grands…. Le chroniqueur c’est que cela attire » ah tiens ? Et X? On n’en parle plus ? On parlait d’une maladie grave et aux dernières nouvelles il paraît qu’il est mort ? Oui? Ah non: aux dernières nouvelles il est toujours vivant.
    Ouf.
    Chacun aura eu sa dose d’adrénaline.
    Et Dieu dans tout ça ?
    Il est bien souvent absent dans une chronique et parfois on se demande où l’on peut le mettre….. Ou plutôt où l’on peut le trouver car à part les journaux cathos….
    Enfin voilà : le bonheur est quelque chose tout simple et parfois tellement simple on passe à côté parce que l’être humain a tendance à compliquer les choses et faire des nœuds dans ses projets, voulant toujours aller plus loin jusqu’à l’inaccessible alors que Dieu est plus proche qu’une étoile il est en nous et dans notre cœur.
    Ne l’oublions pas….

  3. Voilà je ne vais pas répondre à moi-même bien entendu parce que j’ai dû changer de portable et donc utiliser une nouvelle adresse qui est la première partie de mon nom.
    Je vais réessayer de me v.
    réinscrire
    Bon dimanche très ensoleillé et que nos âmes soient en récréation !
    Anne Françoise 🙂

  4. J’ai lu le texte.
    Bon c’est pas mal fait.
    Évidemment c’est ce que chacun d’entre nous ressent à un moment donné de sa vie.
    Nous en passionnés des portes étroites.
    Perso, je penser qu’il vaut mieux avoir un but dans la vie que d’être comble tout de suite par un grand bonheur.
    Il existe des gens qui ne rêvent plus : Ils ont tout
    Et bien souvent ils sont tristes ou ont des épreuves comme si quelque part »On » faisait la balance.
    Évidemment, il ne faut pas généraliser.
    Mais je n’apprends rien en disant que la vraie vie j’ai celle-là je cherche du cœur et que la grandeur réside dans la simplicité laquelle n’est pas toujours facile à trouver.
    Je trouve quand même que c’était que ça quelque chose de positif enfin je veux dire…. Que cela nous parle excusez-moi je n’ai pas vraiment les mots aujourd’hui pour pouvoir traduire ce que je ressens.
    Anne Françoise 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.