Partage d’évangile

« Ceux pour qui ces places sont préparées »… est-ce de l’humour ? sont-ce les pauvres et les petits ?

Dans Mt, la mère demande

Dans Lc, cela se passe juste avant la dernière cène…. Jésus est moins dur avec les disciples.

Ils sont bien présomptueux : « nous boirons à cette coupe ».

Quel baptême : celui des épreuves

On a laissé cela dans l’évangile : attitude peu glorieuse

Ils croient toujours en un Messie « humain », un roi dominateur… Ils sont encore juifs mais en rupture avec leur religion. Ils ont soif d’un renouvellement de la foi. Ils ne sont pas conservateur mais ont beaucoup de points d’interrogation. Qu’est-ce qui va les faire changer ?

Quand ont-ils compris.. ? Quand sont-ils passés du Messie – roi au Messie Serviteur ??? Il y a sans doute un va-et-vient entre les deux, une lente maturation, une réflexion à posteriori.

Jésus est progressiste mais essaye de respecter les rites.

Deuxième partie

Jésus décrit « sans juger » les nations païennes… or nous trouvons que ce n’est pas la bonne manière de régner.

Refus de l’Eglise telle qu’elle est.

Méfiance de l’église envers les laïques et spécialement les femmes

Comment prend-on le pouvoir ?

Si quelqu’un a des responsabilités, peut-il ne pas prendre le pouvoir ? Non

Des gens sans responsabilités peuvent avoir du pouvoir et même écraser les autres.

Mr Galliot / Mgr Romero : on leur a retiré le pouvoir parce qu’ils ne marchent pas droit, parce qu’ils ruent dans les brancards… mais on laisse le pouvoir à Mgr Léonard.

Comment ne pas être ainsi ? Il faut être attentif au bonheur de l’autre… être serviteur.

Il faut quelqu’un qui a l’autorité, qui est responsable mais qui est « au service » de ceux qu’il dirige. Il faut donc exercer un pouvoir au service de la communion.

Le compromis est obligatoire.

Etre chrétien en politique, c’est difficile !!!!

Servir = se décentrer de soi / s’oublier soi-même / faire passer l’autre avant / vouloir faire grandir l’autre / se mettre à la hauteur de l’autre pour l’aider à grandir / se mettre en état de fragilité, de vulnérabilité comme Jésus aux pieds des apôtres.

Le pouvoir, on peut le prendre ou l’abroger… la responsabilité, l’autorité, on la reçoit des autres.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s