Le regard de Jésus

L’enseignement de l’Evangile est une sève toujours nouvelle qui irrigue nos jours, Les scènes rapportées par l’Ecriture sont touchantes, parce qu’il s’agit de deux veuves, Scènes ô combien familières … Mais, que fait Jésus, dans cet épisode rapporté par Saint-Marc ? Jésus est assis dans le Temple, et il regarde. Avec la parole D’Elie à la veuve de Sarepta («  N’aie pas peur… »), nous vient en mémoire ce chant repris parfois machinalement : « N’aie pas peur, laisse-toi regarder par le christ … »Laisserons-nous regarder par le Christ au cours de cette semaine ?Se laisser regarder’ c’est parfois gênant : si l’on a peur, pour toutes sortes de raisons, ou si ‘l’on n’a pas confiance en soi, Peur d’être mal jugé, si l’on a péché, peur d’être mal-aimé.

Quand Jésus regarde, il voit le cœur, car il voit « dans le secret », il ne se fie pas aux apparences, aux artifices trompeurs, il ne regarde que les intentions du cœur, C’est ainsi qu’il « aime les justes » (Psaume 145) et qu’il sait le mérite des plus petits, Cette semaine peut-être pour nous l’occasion de nous demander où nous en sommes vraiment, sous ce regard de Jésus qui n’est jamais accusateur. Il nous invite au vrai bonheur : son regard est un regard d’amour.

Une réflexion sur “Le regard de Jésus

  1. Philippe 12 novembre 2018 / 7 h 07 min

     »… Nous demander, cette semaine, qui nous sommes vraiment, sous le regard de Jésus qui n’est jamais accusateur.  » Poses-tu comme proposition.
    Le regard de Jésus qui n’est jamais accusateur, alors qu’Il sait tout de moi, Lui, qui je suis, ce que je pense, ce que je fais ou non, ce que je dis ou non.
    Et moi, me croyant égal à Dieu, depuis que mes aïeux ont croqué la pomme au jardin d’Eden, moi, petit dieu je me permets de porter un jugement sur ce que sont les autres, parce que je le sais, hein ! Sur ce que pensent les autres, parce que je le sais, hein ! Sur ce que font ou ne font pas les autres, parce que je le sais, hein ! Sur ce que disent ou ne disent les autres, parce que je le sais, moi, petit ersatz de dieu.
    Seigneur, viens à mon aide parce que je ne suis vraiment pas grand chose. Aide moi, surtout, à ne pas préjuger si je ne sais rien et à ne pas juger, quand bien même je croirais savoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s