Réapprendre l’attente…

LE PEUPLE était en attente… » L’évangéliste Luc insiste impatients, les juifs espè­rent la venue rapide d’un libérateur qui les délivrera de l’envahisseur romain. Certains veulent voir en Jean, surnommé « le Baptiste », ce chef de la résistance tant attendu. Mais lui les détrompe: il n’est pas le Messie annoncé par les prophètes, juste un «précurseur» qui vient «préparer les chemins du Seigneur ».

Son rôle? Annoncer un sauveur qui ne correspondra pas forcément aux attentes immédiates du peuple, pré­parer les coeurs à la venue, non pas d’un chef de guerre, mais d’un Christ pour qui la libération urgente est d’abord de nature spirituelle.

Une invitation qui vaut pour nous aujourd’hui. Dans notre vie quotidienne moderne, nous sommes de plus en plus habitués à obtenir immédiatement des réponses à nos attentes. C’est le règne du « tout, tout de suite », du « 48 h chrono » ! Nos correspondants doivent impérativement nous répondre à la. seconde via leur téléphone portable… Prenons garde que ce culte moderne de l’immédiateté ne déteigne sur notre vie de foi: la vie spirituelle, en effet, n’est pas une sorte de « fast‑food » où Dieu répondrait immédiatement, et comme nous le voulons, à nos désirs. À l’image de Marie, faisons de l’Avent une école de l’attente et de l’abandon entre les mains du Très‑Haut… Lais­sons le Seigneur venir naître en nous, non pas selon nos projets, mais à son rythme et selon son désir…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.