texte reçu avant hier… Une dame et ses deux géraniums

Un jour de printemps, une dame avait acheté deux géraniums et les avait disposés sur le bord de la fenêtre de la cuisine. Chaque jour, elle les arrose, les caresse, leur parle amoureusement…Cependant, un des deux grandit plus vite que l’autre. La différence se remarque rapidement ; d’ailleurs, il a aussi plus de fleurs… Et le plus petit des deux s’inquiète, dans son cœur s’insinue le doute : s’il grandit moins vite, c’est qu’il est moins aimé… Alors, pour rattraper son retard, il s’étire, il s’allonge tant qu’il peut… Mais à force de s’étirer, ses fleurs se dessèchent et tombent, ses tiges deviennent jaunes… Finalement, même ses racines sèchent… et il meurt. Il ne savait pas qu’il était en fait un magnifique géranium nain et que l’autre était un géranium grimpant. Il n’avais pas su s’accepter, et surtout il n’avait pas su comprendre qu’il était autant – sinon plus – aimé que son voisin…Voilà pour l’amour du Seigneur très particulier, très privilégié, qui repose sur chacun de nous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s