La bonne nouvelle est pour moi, aujourd’hui

par Christine Reinbolt

Le pauvre habite en moi, Seigneur,

quand la force me manque

pour me déployer à ma mesure et vivre debout,

quand je m’épuise à me battre dans la solitude,

quand je suis incapable de tendre mes mains.

Le prisonnier habite en moi, Seigneur,

quand mes poings sont fermés,

quand mon péché m’enchaîne et m’empêche d’avancer,

quand mon manque de courage entrave ma liberté.

L’aveugle habite en moi, Seigneur,

quand je me voile la face,

quand je refuse de regarder la vérité bien en face,

quand j’avance sans oser lever les yeux et regarder vers la lumière,

quand je vis dans mon pays de ténèbres.

Alors, oui, Seigneur, que ta parole soit pour moi, aujourd’hui,

et que ta Bonne Nouvelle soit source de vie pour chacun de mes jours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s