chemins de terre ‑­

chemins de terre ‑­

Luc nous arrache brutalement à la douce litanie des béatitudes. Cette mélodie qui risque de nous endormir dans une quiétude illusoire parce que nous la déconnectons du réel de l’histoire, du réel au quotidien.

Quatre béatitudes! Il les proclame avec ferveur et enthousiasme. Oui, mais il les fait suivre aussitôt de quatre malédictions. On aurait grand tort de réduire la virulence de celles‑ci par souci de maintenir les consciences chrétiennes et les sociétés humaines dans ce que, souvent, nous appelons hypocritement la « paix ».

Malheur à vous les riches… à vous les repus… à vous qui riez… à vous quand tout le monde dira de vous du bien!

Tout le contraire des béatitudes pour secouer les consciences qui s’enferment dans les faux bonheurs, dans les fausses paix et s’y sclérosent mortellement.

Maudits sommes‑nous si nous refusons de les dénoncer! Maudits sommes‑nous si notre silence les couvre d’un voile rassurant, si nous tolérons les inégalités et les injustices, les dominations et les oppressions qui garantissent leur existence.

Par le jeu contradictoire des bénédictions et des malédictions, Jésus nous fait avancer vers la plénitude en empruntant les chemins de la réalité. Chemins de terre vers le Royaume.

Hyacinthe VULLIEZ

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.