Parole pour la route

Hillel, un grand maître du judaïsme, a répondu à un païen qui voulait entendre toute la Bible le temps de tenir sur une seule jambe: « Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse ».

Ceci est un principe de sagesse que respectent beaucoup de nos contemporains. Mais Jésus, dans l’évangile de ce dimanche, nous invite à aller bien plus loin. II s’agit d’aimer comme nous aime le Père des cieux qui est bon, lui, « pour les ingrats et les méchants ».

Cette semaine, quelle sera mon attitude envers tel voisin, tel collègue, tel proche… qui m’a fait une crasse ou qui m’a blessé profondément?

Cette semaine, saurai‑je demeurer dans l’amour de l’autre là où tout me poussera à lui rendre coup pour coup

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.