Dis-moi?

Dis-moi, si tu avais reçu une blessure, attendrais-tu quatre et cinq jours pour la faire panser, ou n’appellerais-tu pas aussitôt le chirurgien pour y mettre un appareil ?

Si tu étais tombé dans un bourbier, où tu te fusses sali les mains, le visage et les habits, remettrais-tu à la semaine suivante à te nettoyer, ou n’irais-tu pas bien vite chercher de l’eau pour te laver et te remettre en état de propreté ?

Et si on t’avait dérobé quelque somme considérable, attendrais-tu un mois pour chercher le voleur, et te mettre en peine de la recouvrer, ou à la même heure ne publierais-tu pas ton malheur, et n’emploierais-tu pas tous les moyens dont tu pourrais t’aviser pour revoir ton bien ?

Que dis-tu à cela ? Que réponds-tu ? Ne réponds-tu pas en ton cœur que oui ?

Pourquoi ne pas agir ainsi pour ton âme ? Pourquoi laisseras-tu s’écouler les semaines et les mois avant de penser à la guérir, à la laver, et à recouvrer les biens immenses que tu as perdus ?

As-tu plus en horreur les taches d’un habit et de tes mains que celles de ton âme, crains-tu plus les plaies de ta chair que celles de ton esprit, et estimes-tu davantage un peu d’argent qu’on t’aura volé que la perte de Dieu et de tous tes mérites ?

Vois donc si, pour toutes ces raisons, tu ne dois pas, aussitôt que tu auras commis un péché, en faire pénitence et te réconcilier avec Dieu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s