Si vous vous donnez les moyens de garder votre esprit critique devant le flot des informations

Un témoignage d’Antoine : « J’ai travaillé en Algérie de 1957 à 1961, c’est-à-dire pendant des années de guerre. Je venais de la métropole et me suis trouvé confronté à des opinions contrastées et souvent violentes : indépendantistes, militaires de carrière, militaires du contingent, pieds noirs. En tant que métropolitain, plutôt bien informé, je savais dès 1958 que l’indépendance de l’Algérie était la seule solution souhaitable et viable. Et pourtant, je me suis trouvé, lors du mouvement de mai 58, immergé dans cette mer humaine de 100,000 personnes massées sur la place du Forum à crier, comme elles : « Algérie française ! » un mouvement de foule m’avait fait perdre mon esprit critique… »

Ce témoignage est à méditer car il illustre la fragilité de la personne quand elle se trouve isolée dans un courant d’opinions contraires. Combien d’Allemands en 1933 ont acclamé Hitler malgré eux, car pris, eux aussi, dans des bains de foule organisés.

De nos jours, le risque vient d’un amoncellement d’informations qui nous submergent. Tout s’y mélange, l’important et l’anecdotique, le rationnel et l’émotionnel, le proche et le lointain. Comment trier dans cette masse, comment hiérarchiser et finalement se faire une opinion ? Par une attitude pluraliste, c’est-à-dire par la recherche volontaire d’informations à plusieurs sources et par leur confrontation en groupe.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.