Une espérance folle s’est emparée du disciple bien-aimé. Et si c’était vrai ?

Une espérance folle s’est emparée du disciple bien-aimé. Et si c’était vrai ?


Deux hommes courent à travers le dédale des rues de Jérusalem. Dans le silence de la ville endormie, leurs pieds frappent le sol, piétinant leurs certitudes. Sur le seuil du tombeau, leurs souffl es s’affolent : la lourde pierre obstruant l’entrée a été roulée, libérant le passage. Après avoir subi le supplice réservé aux malfaiteurs, le corps du Maître vient d’être enlevé ! Pénétrant dans le sépulcre à la suite de Pierre, le texte nous dit du disciple bien-aimé : « Il vit et il crut. » Qu’a-t-il vu de si extraordinaire pour basculer instantanément de l’incrédulité à la foi ? Rien. Au-delà des quelques pièces de tissu pliées avec soin, une sensation de vide, d’absence l’a saisi, mille fois plus éloquente que des mots. Alors, une espérance folle s’est emparée de lui. Et si c’était vrai ? Pour la première fois depuis l’origine des mondes, des coeurs humains osent « espérer l’inespéré » : Dieu vainqueur de la mort. Des bribes de phrases, explosent dans la tête de Pierre et de Jean menaçant de les faire éclater comme les bourgeons au printemps : « Détruisez ce sanctuaire ; en trois jours je le relèverai. » « En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt, il reste seul ; s’il meurt, il porte beaucoup de fruits. » « Je suis la Résurrection et la Vie. »


En ce matin heureux de création nouvelle, entrons dans le tombeau vide de nos illusions, de nos échecs, de nos peurs, de nos lâchetés. L’Esprit du Ressuscité veut ranimer en nous le désir du neuf, « la promesse d’un événement qui a déjà eu lieu » et auquel il nous invite à consentir. Il vient ouvrir nos existences scellées à l’avenir de Dieu ; laissons-le nous surprendre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.