Que mon cœur ne se taise pas.

Temps de pâques, temps de joie et d’émerveillement, temps  de la découverte prodigieuse de la Résurrection de Celui que l’on croyait mort : Il est vivant ! C’est le Seigneur !

Toute la cinquantaine pascale est remplie de ces explosions, de joie rapportées par les évangélistes. A la suite des apôtres, les chrétiens chantent leur foi en Christ ressuscité mais leur enthousiasme n’est pas toujours débordant…

Le Psaume de  ce dimanche (Psaume 29) est un chant de joie, de libération. Pourquoi ne pas le reprendre souvent, au cours de cette semaine, pour chanter notre action de grâce ?

Les Psaumes sont la prière de l’Eglise et nous pourrons facilement nous approprier celui-ci : exprimer d’abord de quoi le Seigneur nous a déjà « guéris » (de la timidité, de la peur, d’un échec, d’un mal), puis essayer de formuler comment et par qui nous avons pu lentement, retrouver l’espérance (une visite d’amour, une lecture, un temps de prière, une rencontre qui bouleverse, le témoignage d’une vie toute engagée à la suite du Christ) et laisser jaillir enfin notre cri de louange et d’action de grâce. On pourra alors développer à souhait ce chant de notre cœur, en y associant tous ceux que nous aimons, tous ceux que nous connaissons.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.