A l’heure où il passait de ce monde à son Père

A l’heure où il passait de ce monde à son Père, il priait en disant : « Père, qu’ils soient tous un. » C’était une prière, mais c’était tout autant, pour eux, son testament. Comme ses dernières paroles, ses dernières volontés. L’important, l’essentiel. Et voilà qu’il n’avait à la bouche qu’un mot :l’unité, qu’ils soient un. Comme une condition pour que le monde croie. Et sans cette unité, on ne pourrait plus parler de témoignage vrai. On dirait, au contraire : ils discourent, ils prêchent, mais ne font pas ce qu’ils disent. On ne serait pas crédible, sans cette unité-là.

« Père, qu’ils soient tous un », voilà ce qu’il voulait. Alors je me suis demandé si l’on allait devoir, pour être ainsi uni, s’aligner sur un chef, qui dirait ce qu’il faut dire, qui dirait ce qu’il faut faire, et qu’il nous faudrait suivre, en tout, aveuglément, en marchant d’un seul pas, cadencé si possible. Et des chefs de ce genre, on sait où cela mène. Ou bien si l’unité serait uniformité, tout le monde parlant de la même façon, disant le même discours, affirmant, assénant les mêmes vérités. Des robots bien-pensants, montant en première ligne. Au nom de l’unité.

Mais en fin de prière, il avait dit aussi : « Qu’ils soient un comme nous ; qu’ils aient en eux l’amour dont, Père, tu m’as aimé. » Ainsi donc l’unité se ferait sur l’amour. Non sur l’obéissance ni sur la soumission. L’amour de Dieu, bien sûr, comme celui du Fils. Mais comment pourrait-on prétendre aimer Dieu, un Dieu qu’on ne voit pas, si l’on n’aime pas d’abord son prochain que l’on voit. Partir à la rencontre de nos frères, les hommes, surtout les plus petits, ceux et celles qu’on rejette et que l’on crucifie. Alors, on serait crédible, et l’on entendrait dire : « Voyez donc comme ils aiment. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :