Voilà le monde de Dieu

Ainsi ces hérétiques de Samaritains avaient donc refusé de recevoir Jésus. Et alors les disciples, Jacques et Jean, proposèrent de faire appel au ciel pour que tombe le feu et qu’il les détruise tous. Déjà la tentation de lancer un appel au bras vengeur de Dieu pour qu’il mette de l’ordre, qu’il punisse les méchants. Déjà la tentation de voir la main de Dieu dans les calamités, les malheurs, le Sida. Déjà la tentation de faire de ce Dieu un potentat qui tient à sa toute-puissance, qui punit, qui châtie. Jésus se retourna et les interpella : ce n’était pas son Dieu.

Et puis, pour bien montrer qu’il fallait à jamais laisser là ce passé, Jésus n’hésita pas à se faire tranchant : « Allons, laissez les morts. Ne perdez pas votre temps avec ce qui est passé. Choisissez ce qui vit. Et celui qui charrue et regarde en arrière, celui-là n’est pas fait pour le royaume de Dieu. Finie la nostalgie d’un passé révolu. Regardez en avant, optez donc pour l’avenir. » II allait donc falloir laisser tomber, mourir, tout ce qui, croyait-on, amènerait le succès, le triomphe et la gloire. Car pour Dieu, ce monde-là, ce n’était pas le sien.

Jésus alla plus loin, parlant à ceux et celles qui prétendaient le suivre partout où il irait. Se comparant aux renards qui ont une tanière, et les oiseaux des nids, alors que même lui n’a pas un seul endroit où reposer la tête. Libre, entièrement libre, voilà ce qu’il était. Et il nous invitait à être libres comme lui. « Appelés à être libres », dirait l’apôtre Paul. Et libérés enfin des chaînes de l’esclavage, qui vous lient aux puissants, aux pouvoirs de toute sorte, qui imposent leur loi. II n’y aurait désormais plus qu’une seule loi : c’est la loi de l’amour. Voilà le monde de Dieu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :