Psaume 78 (réécrit pour aujourd’hui…)

Dieu, ils ont détruit ton héritage,
ils ont souillé ton image,
ils ont fait de nous un tas de ruines,
ils ont détruit notre vie :
ils ont tué l’innocent
comme bête sauvage

Ils ont versé le sang de tes enfants
comme de l’eau sur la terre.
Pleins de mépris pour nous,
ils se rient de notre vie.
La colère, Dieu, la colère monte en nous !
Son feu brûle et va s’étendre !

Et toi, point de colère contre ces bandits
qui ne connaissent rien de ta loi 
et détruisent tes enfants ?
Ce sont des ogres qui nous dévorent
et nous ravagent la vie.

La haine, cette vieille histoire, nous dévore.
Alors, fais vite,
si tu veux en nous un peu de pitié !
Nous sommes faibles : fais vite,
si tu ne veux pas la haine en nos cœurs,
si tu veux que le pardon se lève
à l’horizon !

Beaucoup nous disent : « Et Dieu, où est-il ?
Ne va-t-il pas venger le sang innocent ?
N’y aurait-il pas une justice divine
pour ses malheureux fidèles qui crient ?
S’il est tout-puissant, qu’attend-il ? »

Oui, notre Dieu, rendre coup pour coup
et plus encore : on le voudrait !
Sept fois et encore…

Mais alors, comment te célébrer
et continuer à chanter tes louanges, 
Dieu de miséricorde ?

Jean Bouteiller (« Quand surgit la mort, violente imprévue », Quand nos chemins rencontrent le deuil et la mort, Ed. CRER, 2005)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :