Refus de la misère

Pour ces millions d’enfants tordus par les douleurs de la faim,
n’ayant plus de sourire, voulant encore aimer.
Pour ces millions de jeunes qui, sans raison de croire, ni d’exister,
cherchent en vain un avenir en ce monde insensé.
Toi notre Père nous te prions envoie des ouvriers pour faire ta moisson.

Pour ces millions d’hommes, de femmes et d’enfants
dont le cœur à grands coups bat encore pour lutter.
Dont l’esprit se révolte contre l’injuste sort qui leur fut imposé.
Dont le courage exige le droit à l’inestimable dignité.
Toi notre Père nous te prions envoie des ouvriers pour faire ta moisson.

Pour ces millions d’enfants, de femmes et d’hommes
qui ne veulent pas maudire mais aimer et prier, travailler et s’unir,
pour que naisse une terre solidaire.
Une terre, notre terre, où tout homme aurait mis
le meilleur de lui-même avant que de mourir.
Toi notre Père nous te prions envoie des ouvriers pour faire ta moisson.

Pour que tous ceux qui prient trouvent écho près de Dieu
et reçoivent de lui la puissance d’écarter la misère
d’une humanité dont l’image est la sienne.
Toi notre Père nous te prions envoie des ouvriers pour faire ta moisson.

Joseph Wresinski

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :