La foule le suivait et il s’est retourné…

La foule le suivait et il s’est retourné : « Qui ne porte pas sa croix pour marcher derrière moi ne peut être mon disciple. » Etait-ce là un accueil ? Et je me suis demandé combien ont fait demi-tour. Heureusement, dans l’Eglise, on a fait des progrès, il arrive même qu’on sache ce qu’est le marketing : si l’on ouvre une ligne directe avec le ciel, avec des guérisons, des signes et des voix, on attire du monde. Mais lui n’agissait pas pour avoir du succès, il s’en méfia même. Et quand il guérissait, c’est parce qu’il avait pitié de ceux et celles qui avaient sur le dos une croix bien trop lourde.

Car la croix qu’il faut porter pour marcher derrière lui, il n’est pas besoin de l’inventer, la chercher. Elle vous tombe sur le dos, comme ça, sans crier gare. Croix des luttes et des guerres qui poussent un peu partout, aujourd’hui comme hier. Croix des hommes et des femmes qui, à l’époque du nucléaire triomphant, n’ont même plus de pays, ni de pain, ni de toit. Croix de tous ces couples qui sont devenus des enfers, des familles qui se disloquent, des parents qui ne savent plus à quel saint se vouer, des jeunes à la dérive. Qui oserait affirmer qu’il est à l’abri de ces croix qu’on ne choisit pas ?

Et cependant, il y a des croix que l’on choisit. Des choix qui sont des croix. Et nous en connaissons des hommes et des femmes qui ont fait de ces choix qui ne sont pas si simples, qui sont crucifiants. Des hommes et des femmes qui luttent pour la paix, autour d’eux et plus loin, pour la justice aussi, et pour la liberté. Des hommes et des femmes qui ne laissent pas l’argent prendre la première place. Des hommes et des femmes qui cherchent à trouver Dieu dans le visage de l’autre, et surtout du plus faible. Les voilà bien ces croix qu’il faut porter sur soi pour marcher derrière lui.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :