Le fardeau

Sur un sentier raide et pierreux
J’ai rencontré une petite fille
Qui portait sur le dos son jeune frère.
« Mon enfant, lui dis-je,
Tu portes un lourd fardeau.»
Elle me regarda et dit :
« Ce n’est pas un lourd fardeau, Monsieur,
C’est mon frère ! »

Je restai interdit.
Le mot de cet enfant
S’est gravé dans mon cœur.
Et quand la peine des hommes m’accable
Et que tout courage me quitte
Le mot de l’enfant me rappelle :
« Ce n’est pas un fardeau que tu portes,
C’est ton frère. » 

Parabole africaine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.