« Et une, et deux, et trois paraboles »

  •  Il est habile, Jésus, quand il fait appel au sens commun et à l’expérience de ses auditeurs dans ses paraboles. Et il n’a pas peur d’insister : trois paraboles pour faire comprendre que Dieu se réjouit de la conversion.
  • Les trois récits n’ont  sans doute pas été dits le même jour. Et puis, il y a une progression entre eux.
  • Oui, retrouver un fils sur deux, ça peut procurer plus de joie qu’une pièce sur dix ou une brebis sur cent !
  • Mais surtout, la brebis et la pièce, il faut aller les chercher.
  • Mais il attend, Jésus nous montre bien ainsi les deux aspects complémentaires du pardon : la recherche de Dieu qui va chercher le pécheur et la recherche du pécheur qui va à la rencontre de l’accueil de Dieu.
  • Ainsi, le pardon, c’est une rencontre.
  • Oui, une rencontre de deux libertés. Et nos trois paraboles se complètent : paraboles de la recherche, parabole du retour.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :