Bain de tendresse

Que ne faisons-nous pas, de nos jours, pour les soins du corps ! Les propositions fleurissent, des massages aux saunas et des spas aux huiles essentielles, le bien-être du corps et pris très au sérieux. Ce dimanche, la liturgie nous invite à prendre le même soin de notre vie spirituelle : c’est jour de grande lessive : « Lave-moi tout entier de ma faute » (Psaume 50), pourquoi attendre l’Avent ou le Carême si nous avons besoin maintenant d’être lavés, purifiés, raffermis ?

Retrouver « un cœur pur », un cœur léger qui puisse chanter la louange du Seigneur, quel bonheur pour nous !

L’Evangile de ce dimanche, avec ces « paraboles de la miséricorde » de saint Luc, nous propose un réel bain de tendresse : brebis chérie sur les épaules du berger, fils retrouvé serré sur le cœur de son père. Miséricorde, bonté, tendresse. Plus rien d’autre ne compte : laissons-nous faire…

Cette tendresse de Dieu est une réserve inépuisable pour l’homme ! Le Père ne fait qu’aimer, de pardonner, encore et toujours, en abondance, et toujours plus.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :