il y a des jours où je suis perdu

Il y a des jours

où je suis perdu,

où je me déteste,

où je ne peux plus me regarder en face,

où je ne me sens plus le droit de vivre.

Ces jours‑là, il y en a un qui ne me déteste pas,

un qui part à ma recherche

quand la nuit m’a revêtu de désespoir.

Un qui sait où je me cache

et quels mots trouver pour m’apaiser.

Oui, tu es mon berger, Seigneur.

Par tous les temps,

tu pars à ma recherche.

Tu es celui qui me sauve.

Je t’aime,

toi sur qui je peux compter

plus que sur moi‑même.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :