L’argent trompeur

La liturgie de la Parole commence par un bref et virulent passage du livre d’Amos…  « Une véritable bombe, ces propos, aujourd’hui comme au VIIIe siècle avant Jésus Christ. »

Amos, ce ‘ premier prophète écrivain’ », cet éleveur de bétail, s’y connaissait en ce qui concerne l’enrichissement des riches au détriment des pauvres. Et il se révoltait… comme Dieu – « la Fierté d’Israël » – se révolte : « Non, jamais je n’oublierai aucun de leurs méfaits. » Dieu ne méprise pas les hommes et les femmes de pouvoir. Paul, aujourd’hui rappelle le devoir d’intercession pour eux tous.

Ce que Dieu ne supporte pas, c’es l’injustice faite aux petits, aux démunis ce qui noue reproche par la bouche de Jésus, c’est notre asservissement à ce qui n’est qu’un leurre : « Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :