« L’imagination au service du Royaume »

  • Une fois de plus, j’aime bien les paraboles de Jésus, qui n’hésite pas à provoquer : un maître qui fait l’éloge de son gérant qui filoute !
  • Oui, c’est bien dans la manière de Jésus : tout son récit fait attendre une fin où l’on verra condamner le gérant et au dernier moment, le maître en fait l’éloge !
  • En plus, ce maître, ce pourrait bien être Jésus lui-même… je comprends l’embarras des premiers chrétiens, qui auraient préféré une fin plus moralisante, plus édifiante.
  • Mais en fait, le conseil va très loin. En faisant l’éloge du gérant, que dit Jésus ? Il nous invite à faire de même, c’est-à-dire à gérer efficacement les biens spirituels ; à être habiles dans la « gestion » de cette richesse du Royaume, dans l’organisation de l’Eglise et de sa mission.
  • Un peu alors comme dans la parabole des talents ; il nous faut faire fructifier nos dons d’intelligence et d’imagination, et pas attendre que cela vienne du ciel !
  • Oui. En fait, le christianisme est plus subtil qu’on ne le juge parfois. Et l’on peut vraiment se réjouir que Jésus nous demande de mettre notre imagination au pouvoir ! Car la paresse ou l’attentisme n’ont rien d’évangélique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :