« Bande de vautrés »

« Malheur à ceux qui vivent bien tranquilles… », à ceux qui « se frottent avec des parfums de luxe. » Le prophète Amos ne mâche pas ses mots lorsqu’il s’en prend à « la bande des vautrés » de Jérusalem ! Nous sommes au VIIIe siècle avant Jésus Christ et les classes dirigeantes d’Israël profitent, sans compter, de la prospérité, oubliant les commandements de Dieu et la masse des petits paysans et artisans qui, aux portes des villes, survivent dans la misère.

Paroles de feu pour tenter de réveiller les consciences ; paroles ô combien d’actualité pour celles et ceux d’entre nous qui vivent aujourd’hui dans une société dite « développée ». L’évangile également nous le rappelle : la solidarité, la cha­rité envers le pauvre n’est pas, en chris­tianisme, une « matière à option ». Croire, c’est agir, c’est se battre pour transformer le monde. C’est un devoir pour tout chrétien de s’informer sur les déséquilibres économiques qui ron­gent la société et la planète tout entière.

Il y a quelques années, les évêques de France nous invitaient à réfléchir à de « nouveaux modes de vie ». Pouvons‑nous continuer à vivre dans le confort douillet de notre société de consommation quand une bonne part de l’humanité crève littéralement de faim, de mala­die et de chômage ?

Il faut le dire avec force : une spiri­tualité qui ne mène pas à l’engage­ment n’est pas chrétienne ! Là où nous vivons, dans les décisions que nous prenons, nous avons toujours le choix entre tendre la main ou nous affaler avec « la bande des vautrés » !

« Veux‑tu honorer le corps du Christ ? Ne commence pas par le mépriser lorsqu’il est nu! » disait Jean Chrysostome…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :