Ils étaient dix lépreux…

Ils étaient dix lépreux, qui appelaient au secours. Des malades du Sida, dirait-on aujourd’hui. Avec ce que cela suppose de soupçon et de réprobation. Allez donc, vous, savoir ce qu’ils ont bien pu faire, quelle vie ils ont mené pour en arriver là. Voilà ce qu’on récolte quand on se permet tout. Quand le sexe prime tout. Quand on se moque bien des lois de la nature, telle que Dieu l’a voulue. Quand on ne respecte pas les commandements de Dieu, qu’on ne vit pas comme il veut. On devient dangereux. On est mis à l’écart. Attention : contagion. Dieu lui-même vous exclut.

Ils étaient dix lépreux et Jésus leur a dit : « Présentez-vous aux prêtres. » Les dix ont obéi. Voilà qu’en cours de route, ils ont été guéris. Et neuf continuèrent. Car il est important de montrer à ces prêtres, de montrer à l’Eglise, qu’on est en règle, maintenant, ou qu’on se met en règle avec ses commandements, ses préceptes et ses lois. Que maintenant on est pur. Que Dieu a pardonné. Et elle sera finie l’excommunication qui vous tenait à l’écart. On sera réintégré, admis aux sacrements, comme ceux qui sont fidèles. Avec l’accord de Dieu.

Ils étaient dix lépreux et un a fait demi-tour dès qu’il s’est vu guéri. Revenu vers Jésus, il s’est jeté à genoux pour le remercier. Comme s’il avait compris qu’il y a plus important que de se mettre en règle. Comme s’il avait compris qu’aux yeux de Jésus, le respect de la loi, et des obligations, et des interdictions avait bien peu de poids. Mais que son Dieu, à lui, était un Dieu d’accueil, non un Dieu d’exclusion. Qui ne pose pas de question, qui ne vous demande pas comment c’est arrivé. Mais qui vous tend les bras dès qu’on appelle au secours.

Une réflexion sur “Ils étaient dix lépreux…

  1. Anne Francoise Polonini 13 octobre 2019 à 15 h 17 min Reply

    Rien ne peut vraiment expliquer l’amour immense de Dieu…
    Son Amour dépasse notre entendement.
    Il se déverse comme une force bienfaisante et comme une source d’eau vive à travers la prière, la confiance, la foi le terme » croire aveuglement  » prend ici une tout autre dimension,celle de des enfants de Dieu que nous sommes tous,pour autant que Son Amour n’a d’égale que notre reconnaissance.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :