La fenêtre sale

Un jeune couple venait de s’installer dans un nouveau quartier.
Le lendemain matin, la femme aperçut leur voisine qui étendait du linge sur un séchoir. 
« Son linge est sale ! dit elle. Elle ne sait pas laver. »
Son mari regarda la scène  mais garda le silence.
Et le même commentaire se répéta plusieurs fois jusqu’au jour où la femme fut surprise de voir que le linge de sa voisine était bien propre. Elle dit à son mari : 
« Regarde! Elle a appris à laver son linge maintenant. »
Le mari répondit : 
« Non ! Je me suis levé tôt ce matin et j’ai lavé les carreaux de notre fenêtre ! »
Tout dépend de la propreté de la fenêtre à travers laquelle nous observons les faits. Avant de critiquer, il faudrait peut-être vérifier d’abord la qualité de notre regard.
Ah! J’allais oublier… Aujourd’hui, je te vois mieux qu’hier. Et toi ?

Anonyme

Une réflexion sur “La fenêtre sale

  1. Anne Francoise Polonini 30 octobre 2019 à 10 h 15 min Reply

    Il est vrai que bien souvent on juge sans tenir compte de l’intérieur duquel notre prochain mais au contraire par son aspect physique, par sa pauvreté ou par sa richesse ils deviennent à la longue tous des critères avec lesquels inconsciemment on finit par regarder par le mauvais bout de la lorgnette.
    Alors oui à ce moment-là,Untel ou Une telle nous sommes l’étrangère ou bien ils ont de la fatuité, nous imaginons être un peu les » Pharisiens » du 21e siècle et nous imaginons et finalement tout ce que nous faisons c’est bien mais que tout ce qu’ils font ce n’est peut-être pas ce qui correspond à ce que nous attendons d’eux!
    Seulement voilà ! Avons-nous la moindre idée de ce que, eux, peuvent penser de nous finalement ?
    Ne finisse t-il pas par nous juger aussi de la même manière puisque nous ne nous comportons pas comme Enfants de Dieu.
    puisque l’on se regarde et que l’on sourit en disant » la paix du Christ » à l’église…. Qu’il y ait une extension réelle à cette paix une ouverture d’esprit, c’est toujours en allant vers l’autre et non pas en attendant que l’autre vienne à nous n’attends pas que celui que tu as jugé au plus profond de toi-même vienne vers toi…. Mais tes pas dans les pas du Christ…. Qui a montré le chemin à suivre et ce chemin commence par l’amour du prochain.
    Ann

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :