Enfants de Dieu pour toujours

Des Sadducéens,

Ceux qui prétendent qu’il n’y a pas de résurrection,

Vinrent trouver Jésus et ils l’interrogent…

Ceux qui prétendent qu’il n’y a pas de résurrection…

Les Sadducéens étaient des gens religieux.

Ils observaient à la lettre la Loi de Moïse

Et s’opposaient à toute nouveauté

Dans le domaine de la foi et du culte.

Or, des « nouveautés », tu en apportais, Seigneur,

Par ton enseignement, par ton comportement envers le Sabbat,

Par ton attitude envers les pécheurs, etc. …

Entre autres, tu parlais de vie éternelle, de résurrection …

Eux, ils en restaient aux mots de la Genèse, pris à la lettre :

Tu es poussière et tu retourneras en poussière (3,19).

Il n’était pas question de ressusciter !

S’ils t’interrogent, c’est plus pour te mettre dans l’embarras

Que pour chercher quelque lumière sur le mystère de la mort ?

Avec ce cas d’une femme qui a épousé successivement sept frères

Pour obéir à la Loi de Moïse,

Ils pensent avoir un argument indiscutable…

Préserve-nous, Seigneur, de cette prétention

De prendre nos idées pour la seule vérité.

Garde-nous petits et humbles devant ce qui nous dépasse…

Donne-nous aussi d’imiter ta patience

Dans le dialogue avec les autres …

Ta réponse aux Sadducéens est faite de douceur et de clarté.

Tu proposes ton message

En rappelant le projet de Dieu sur l’homme :

Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants.

Créé à l’image de Dieu,

L’homme est appelé à partager sa vie éternelle :

Ils ne peuvent plus mourir ; ils sont fils de Dieu :

Ils vivent de sa vie.

C’est une nouvelle vie, semblable à celle des anges,

Où les mutations de notre existence actuelle ne seront plus,

Où le mariage n’aura donc plus de raison d’être.

Cette vie éternelle a été semée en nous pas le baptême.

Tu viens, Seigneur, l’entretenir, la développer par ton Eucharistie :

Celui qui mangera de ce pain vivra pour l’éternité (JN 6 ,51)

Tu mets en nous un germe de résurrection :

Celui qui mange ma chair…

Je le ressusciterai au dernier jour (Jn 6,54)

Béni sois-tu, Seigneur, pour ce Pain de Vie éternelle !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :