Je verrai ta face

La liturgie de la parole s’inaugure par une lecture particulièrement émouvante. C’est l’une de premières fois dans l’Ancien Testament qu’apparait la foi en la résurrection individuelle.

Une foi qui unit les sept frères martyrs. Chacun peut dire à son Dieu : « Et moi par ta justice, je verrai ta face : au réveil, je me rassasierai de ton visage. » C’est le visage de celui dont Jésus dit : « Il n’est pas le Dieu des morts, mais de vivants ; tous vient en effet pour lui. »

Tel est le secret de la « joyeuse espérance » de Paul écrivant aux Thessaloniciens : « Laissez-vous réconforter par notre Seigneur Jésus Christ et Dieu notre Père. » Ce réconfort, puisons-le dans notre assemblée : sous d’humbles signes, Dieu nous y donne part à la résurrection du Christ et à la splendeur de son projet pour tous les vivants.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :