UNE NOUVEAUTE


Au temps de Jésus, les pieux pharisiens admettaient cette « nouveauté » de la croyance en la résurrection.  Inadmissible et non conforme à la Tora, répliquaient les Sadducéens conservateurs et matérialistes, du haut de leur prestige hiérarchique.  Cependant, « leur » Tora était limitée aux cinq livres du Pentateuque.  Mais quelle était l’opinion du jeune prophète de Nazareth ? Sur la question de la résurrection, on le disait proche des pharisiens.  Il s’agissait donc de tester sa fidélité à Moïse, même de le ridiculiser en l’attirant dans le piège d’un cas extrême, bien précis, à résoudre.

Pour les « anciens », la seule manière de survivre était d’avoir des enfants.  D’où cette loi de Moïse qui prescrivait au frère d’un mort sans enfant d’épouser sa veuve pour assurer une descendance légale au défunt.  Mais si les morts ressuscitent, que devient le respect de cette «loi de Dieu»?  Ainsi, par exemple, si une femme, par devoir, a dû épouser successivement six de ses beaux-frères après la mort de son premier mari.  Un cas manifeste de polyandrie.  Autrement dit, la croyance à la résurrection ne peut que conduire à des situations illégales et même scandaleuses.  Un échantillon typique d’« absurdité casuistique » comme on en rencontre à toutes les époques.  La réponse immédiate de Jésus a dû singulièrement surprendre et secouer les maîtres et gardiens de l’orthodoxie. ,Allez donc relire dans l’Ecriture tout ce que dit Moïse et cessez de transposer dans l’au-delà vos fantasmes et les réalités provisoires et relatives d’ici-bas ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.