Naître

L’enfant qui naiÌ‚t ne devient pas notre partenaire
il est notre futur, en train de nous échapper.
Il est déjà ce que nous ne sommes pas encore.
L’enfant qui naiÌ‚t nous annonce que l’avenir ne nous appartient pas. 
L’enfant ne peut naiÌ‚tre qu’au prix de notre propre mort.
L’enfant qui naiÌ‚t est un concurrent :
non seulement il va nous prendre notre temps,
nos soins, notre attention, notre tendresse,
mais il va aussi nous voler notre place.
Mieux préparé que nous aÌ€ affronter la nouveauté des temps, l’enfant nous exclut.

L’enfant qui naiÌ‚t, c’est toujours l’homme en question. 
L’enfant qui naiÌ‚t n’a ni accessoires, ni attributs, pas de roÌ‚le, pas de titre, pas de décoration.
Il est nu, il n’a rien. Il est réduit aÌ€ n’eÌ‚tre qu’un vivant. 
C’est de lui que nous apprenons aÌ€ parler du futur.
C’est lui qui nous engendre aÌ€ l’avenir,
c’est lui qui nous change, c’est lui qui nous transforme. 
C’est en lui donnant la vie que l’enfant qui naiÌ‚t fait de nous, des parents.
C’est en allant aÌ€ l’école que l’éleÌ€ve fait de son maiÌ‚tre un enseignant.
Cet enfant qui naiÌ‚t, dépendant, livré, désarmé, nous tient en sa dépendance. 
Sans lui, nous ne saurions jamais très bien qui nous sommes.

Jean Debruyne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :