Visages de lumière


Il y a des personnes
qui sont comme des lumières.
Des clartés :
elles font lever les yeux.
Quand on les regarde
c’est comme une invitation à se redresser,
à quitter les positions assises de l’habitude.
À grimper sur la montagne avec elles.
À devenir un autre.
À suivre leurs traces pour devenir soi-même
dans le total épanouissement
des beautés cachées en nous.

Dans la vie,
beaucoup dépend des personnes
que l’on choisit de regarder.
Puisque d’une certaine façon
on décide de les suivre.
Puisque d’avance on sait
qu’elles vont nous entraîner.
Puisque d’une certaine façon,
on se prépare à leur ressembler.

Pas à les imiter ! Jamais !
Mais à inventer soi-même sa vie
en se laissant éclairer.

Si on regarde celui
qui ne craint pas de parler avec courage
pour dévoiler les injustices
et les méchancetés,
ou celle qui agit
pour que chacun soit respecté…

Si on regarde celui ou celle
qui est toujours prêt(e) à rendre service,
à faire passer l’autre avant lui,
qui donne sans compter,
qui partage et lutte contre la pauvreté…

Si on regarde celui ou celle
qui met le sourire sur les lèvres,
qui n’utilise pas le coup de griffes,
qui place la bonté et la tolérance
dans son regard et ses paroles,
qui ne juge pas…

Si on regarde Jésus de Nazareth
et son Évangile qui est une Bonne Nouvelle…

En regardant toujours la lumière,
elle finit par se poser sur le visage,
elle y reste et le transfigure.

Charles Singer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.