Les patients mûrissements


Ile st humain – on dit que c’est moderne – d’être impatient. Les gens des villes, de plus en plus nombreux, sont, ou se disent, en général « pressés ». On a hâte d’avoir tout ce que l’on désire. Les jeunes, à peine sortis de l’adolescence, veulent être en couple. On a hâte d’arriver à la retraite, quitte à trouver ensuite le temps long. La personne âgée s’impatiente de ne pas voir naître des petits-enfants…

Et, si l’on restreint notre vitesse sur la route, c’est qu’on a intégré (souvent de mauvais gré) le risque de pollution… ou d’accident.

Face à cette impétuosité, il est bienfaisant de reconnaître la patience de Dieu. Depuis l’intention du Créateur, quand le Père voulait que des êtres humains soient capables de le connaître et de l’aimer, des siècles, des millénaires, se sont écoulés ; Un peuple, enfin, a été chargé de préparer la venue du Fils. D’ailleurs, l’histoire a montré qu’il n’était guère prêt, collectivement, ce peuple « élu » !

Cette patience de Dieu, elle s’exerce encore à l’égard de son Eglise, autant pécheresse que sainte ! ET chacun de nous, pécheurs, bénéfice de cette longanimité divine… La spiritualité nous conduit à la patience tenant compte des longs mûrissements, de la lente émergence d’un monde de respect et d’amour. Mais arrive-t-elle aussi, la hâte de connaître enfin le        visage de Dieu, face-à-face ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.