1er janvier, fêtons Marie



« Et tous ceux qui entendirent les paroles des bergers au sujet de cet enfant s’étonnèrent de leurs paroles ; mais Marie retenait toutes ces paroles, les méditant dans son cœur »

Marie se trahit dans ces paroles et se livre tout entière. Elle est à l’affût des paroles et des gestes de Dieu, et les médite en son cœur, pour agir.

Comme « Marie gardait toutes ces choses dans son cœur », ainsi devons-nous fixer dans les nôtres ces gestes de la Vierge. Ils forment notre pays surnaturel, cette sphère spirituelle où nous rentrons par la méditation du Rosaire.

A nous de méditer tout l’Évangile dans cet esprit réaliste, comme notre Mère. Essayons.

« Et elle enfanta son fils premier-né. Et elle l’enveloppa de langes. Et elle le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie »

Père Gabriel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.