Les mains…


Un   très   beau   poème  de  Charles   Singer,  extrait  de  Prier, p.59,qu’on peut lire, lentement, si les fidèles reçoivent les cendres dans les mains:

Mes mains

couvertes de cendres,

marquées de mon péché

et de choses ratées,

devant toi, Seigneur,

je les ouvre, 

pour qu’elles redeviennent

capables de construire 

et pour que tu en ôtes la saleté.

Mes mains,

crispées sur mes possessions

et mes idées toutes faites,

devant toi. Seigneur,

je les ouvre, 

pour qu’elles laissent 

échapper mes trésors.

Mes mains 

prêtes à lacérer

et à blesser, 

devant toi. Seigneur,

je les ouvre,

pour qu’elles redeviennent 

capables de caresser.

Mes mains,

fermées comme des poings

de haine et de violence,

devant toi. Seigneur,

je les ouvre : 

tu y déposes ta tendresse.

Mes mains

se séparent de leur péché ; 

devant toi. Seigneur,

je les ouvre : 

j’attends ton pardon.

Une réflexion au sujet de « Les mains… »

  1. Ouvrir ses mains c’est accueillir Jésus Christ dans l’autre.
    C’est aussi être un espoir, si petit soit il pour en donner à celui qui se croit perdu.
    C’est bien sûr tout donner et se donner soi- même.
    En oubliant nos tracas et en regardant cet exemple de donation des autres dont tant sont des exemples à suivre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.