Où en sommes nous dans la relation à Dieu, aux hommes et à l'Eglise?


Où en sommes-nous dans notre rela­tion : à Dieu, aux hommes et à l’Église ? Que sont devenues notre foi, notre charité, notre espérance ? Il ne s’agit pas de re­faire un petit ravalement de façade, mais de regarder au fond de nous-mêmes, d’al­ler au cœur de notre vie. Le carême est une magnifique invention de l’Église. Ne le regardons pas comme un temps d’austé­rité imposé à notre quotidien, mais comme une chance qui nous est offerte, pour nous permettre de mieux répondre à l’amour de Dieu et à ses attentes envers chacun de nous.

Le rite des Cendres que nous allons faire dans un instant n’est certes pas un rite très drôle. C’est un geste qui nous vient du ju­daïsme antique. Se reconnaître faible et pécheur devant Dieu n’est pas humiliant, mais cela peut nous aider à mieux considé­rer la conversion du cœur que nous avons tous à vivre. Comme nous sommes loin de répondre aux désirs du Seigneur envers nous ! Le livre du prophète Joël qui nous est proclamé chaque année au premier jour du Carême peut nous aider à vivre ce rite traditionnel avec foi.

Nous venons d’entendre Jésus dans l’évangile de Matthieu : il n’a pas proclamé ces paroles pour rappeler l’importance de la prière, de l’aumône et du jeûne, puisque ces pratiques étaient vécues par ses con­temporains ; il voulait seulement rappeler la façon dont il fallait les pratiquer. C’est important d’écouter le Christ sur ce point. L’Église veut nous rappeler qu’il ne faut pas oublier ces trois pratiques tradition­nelles. Elles peuvent nous aider à renou­veler notre vie.

La prière

1- Nous prions tous, mais pourquoi prions-nous, et quelle forme prend cette prière ? Ce n’est pas une question de quantité. Prenons-nous le temps de nous remettre en présence de Dieu, comme on sait le faire pour une personne que nous aimons bien ?

2- Prenons-nous le temps d’écouter Dieu, grâce à la Bible, et à travers les évé­nements de notre vie quotidienne ?

3- Au-delà des formules et des rites, notre prière développe-t-elle notre lien personnel à Dieu et aux autres ?

L’aumône

Nous employons plutôt aujourd’hui le terme de « partage » que d’aumône.

1- Nous faisons des offrandes, des dons, mais sommes-nous capables de partager au-delà du superflu, et d’aller jusqu’à re­noncer à des choses utiles ou même appa­remment nécessaires ?

2- Quelle solidarité arrivons-nous à vivre ? Nous connaissons les disparités étonnantes entre les hommes sur notre pla­nète, et même tout près de nous. Que fai­sons-nous pour que cela change ?

3- Le partage n’est pas que financier. On peut donner du temps, par exemple.Il y a mille manières de donner ce qui nous appartient.

Le jeûne

Le jeûne est une pratique universelle­ment recommandée, par diverses religions ou sagesses. Elle a été sans doute un peu né­gligée, chez nous, au cours du XXe siècle, le jeûne étant assimilé à la mortification très recommandée il y a cent ans.

1- Jeûner, c’est relativiser les choses d’ici-bas pour aller à l’essentiel. Dans un monde de consommation à outrance, il faut essayer de prendre de la distance face à ce qui nous fait vivre au quotidien.

2- Cela peut nous aider à faire grandir en nous le désir de l’union à Dieu. C’est la dimension mystique de notre vie qui est enjeu.

3- Se priver, dans la nourriture, dans les achats qui font plaisir, peut nous aider à partager avec ceux qui manquent de tant de choses, et même du strict nécessaire.

4- Sur un plan plus humain cela peut nous aider à maîtriser un peu mieux nos pulsions ou envies égocentristes.

5- Le jeûne communautaire devient aussi un témoignage pour notre monde qui ne sait pas toujours où regarder ce dont il a besoin.

Essayons de ne pas manquer la chance qui nous est offerte. Changer de vie n’est pas réalisable seul. Mais ensemble, en communion avec des frères dans la foi, ce Carême peut nous permettre de devenir un peuple qui grandit dans son amour pour Dieu et les hommes, cela nous permettra de fêter Pâques comme une étape nouvelle dans notre vie de disciples.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.