Copies conformes.


Écrit par Jos. Deschênes

Carl Jung a écrit: Nous naissons originaux, nous mourrons copies. Nous naissons chacune et chacun avec nos talents, nos charismes, notre originalité, la société avec ses systèmes nous clonent et nous mourrons copies conformes. C’est sans doute exagéré mais nous sommes invités à un moment de réflexion quand même. J’ai grandi dans un petit milieu où tous se connaissaient. Il n’y avait pas de maire, on voyait rarement un député, nous vivions en communauté. Il me semble que c’était davantage la personne qui était importante. Doucement les systèmes se sont mis en place. Chez nous des gens sont venus de Québec nous dire que nous n’étions pas heureux et qu’il fallait partir. Ils avait découvert cela à Québec, IMAGINEZ. Est apparu dans notre ciel québécois un afflux de projets, de commissions, de comités pour nous faire comprendre la vie. les systèmes venaient de prendre la place des personnes. Le clonage fasait son apparition. La nature qui était notre livre de vie était remplacé par des bouquins pondus dans les officines supérieures, parce que eux, il savent. Rien en va plus dans notre monde. Les différentes Églises n’ont pas échappées à ce virus et j’ai contribué à répandre le virus.

J’éxagère évidemment, mais pour provoquer la réflexion pour les personnes qui en ont encore le goût. Hier des personnes sont venues me voir et m’ont demandé comment répondre aux gens qui disent ne pas croire en Dieu, pourquoi on parle tant du péché, La messe chaque dimanche ne m’intéresse pas, etc .. Les réponses apprises du cloné n’intéressent plus les gens. La liturgie ne nourrit plus la soif spirituelle des chrétiens et ils s’en désintéressent. Nous naissons originaux nous dit Monsieur Jung. Ne faudra-t-il pas un jour ou l’autre faire comme les disciples avec Jésus sur la montagne de la transfiguration, redescendre de la montagne pour rejoindre et comprendre l’originalité de chacun. Avant le clonage, notre monde « il est beau, » il est ouvert, il demande à vivre selon la musique de chacune et de chacun. Je souhaite que notre carême ne soit pas seulement un temps pour chanter: Baptisés en Jésus, mais un temps  pour redécouvrir la beauté et l’importance de notre baptême non seulement pour le chanter, mais  pour le vivre au coeur d’un monde assoiffé d’amour, de paix, de justice. Un monde victime de systèmes qui provoquent l’insatisfaction,  la colère, le vide avec toutes les conséquences.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.