Vivre ensemble.


Écrit par Jos. Deschênes

Chaque jour, les nouvelles nous apportent dans notre salon nos difficultés à vivre ensemble. Depuis deux semaines des personnes bloquent les voies ferrées., alors que d’autres participent à un procès pour agression sexuelle, etc … Un jour des gens sont venus coloniser le territoire voulant faire des habitants des français et des catholiques.  Quelques années plus tard, d’autres messieurs bien intentionnés sont venus coloniser à leur tour pour faire des anglicans et des anglais. Et voila que trois peuples distincts ont essayé de vivre ensemble. Le vivre ensemble est difficile quand on ne peut respecter l’autre. On a colonisé à tous les points de vue de sorte que l’on se chicane au nom de Dieu. La religion comme le pouvoir et l’argent est devenue objet de discorde et de bataille. Nous vivons encore le jardin de l’Éden.   Nous sommes un peuple en croissance vers sa vie d’adulte qui vit encore des crises d’adolescence.

Face à ce jardin du passé, il y a le désert d’aujourd’hui où le Christ nous donne un enseignement profond. Le désert est un lieu où les comparaisons sont difficiles, nous sommes libres des regards ou des ambitions d’autrui. Le désert est un lieu de liberté où j’apprends à me connaitre comme être spirituel. Dans le désert j’apprends à cesser de me comparer et à vivre pleinement ce que je suis. Le désert nous apprends à écouter la vie autour de nous. Dans le désert, Jésus m’apprends à être fidèle à moi-même. Quand Jésus revient du désert, il annonce sa loi: « Aimez-vous les uns les autres, » respectez-vous dans ce vous êtes. Vous êtes tous des êtres humains remplis de l’Esprit d’amour de votre créateur. Jésus est venu nous enseigner un vivre ensemble. L’argent n’est pas un maitre mais un serviteur. Le pouvoir n’existe pas entre vous, mais l’autorité et le service  qui font grandir.  Cette année, je souhaite que nous allions au désert. Cessons de faire des sacrifices, des actes de culte par accoutumance et allons au désert écouter la vie autour de nous, c’est la Parole de Dieu qui se réécrit aujourd’hui. Comme disait un Père du désert: Mon livre à moi est la vie des êtres que je rencontre et il est toujours devant mes yeux chaque fois que je désire lire la Parole de Dieu. Cela me rappelle Saint Paul qui écrit que nous sommes l’Évangile pour les autres.

Notre thème de carême cette année est « Grandir dans la foi. » J’aimerais beaucoup mieux lire « Grandir dans l’amour et le respect de l’autre. » Peut-on avoir la foi sans d’abord connaitre et aimer? Si je prends un jeune enfant, je le place sur le bord d’une table, je lui tends les bras, s’il me connais bien et que j’ai une bonne relation avec lui, il va se jeter dans le vide sachant que je vais prendre. S’il ne me connait pas, il va pleurer simplement et ne bougera pas. Que notre carême soit un temps de désert où nous apprenons à nous connaitre, à connaitre le Seigneur en nous pour le révéler. Jésus ressuscité se fait connaitre au coeur de la vie d’abord pas seulement à travers des rites. Dis à mes amis d’aller en Galilée c’est là qu’ils me verront. La Galilée est le désert qui me permettra de mieux me connaitre et de me découvrir en chaque personne que je vais rencontrer.  Ceci facilitera notre VIVRE ENSEMBLE.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.