Prendre la route …


Écrit par Jos. Deschênes

Évangéliser, c’est prendre la route avec Jésus. Prendre la route, c’est aller découvrir les merveilles que le Seigneur a jeté dans le coeur et la vie du monde d’aujourd’hui. Nous parlons beaucoup aujourd’hui de RENOUVEAU de nos structures ecclésiales et religieuses. Je crois qu’il y a une syllabe de trop dans ce mot. Il me semble qu’il ne s’agit pas de re-nouveau, mais de NOUVEAU. Quand nous parlons de renouveau, nous sommes toujours au niveau des structures  ecclésiales que nous voulons changer.   Nous restons au niveau des structures et mon expérience me dit que ce n’est pas suffisant. 

Jésus s’est situé au niveau des personnes. Il enseigne par un agir. Il remet un homme dans sa dignité d’homme et lui redonne sa place dans la société, (guérison du lépreux) et nous dit: « Faites ceci en mémoire de moi. » Il relève la dame accusée d’adultère et lui dit: Va et ne manque plus ta cible. « faites ceci en mémoire de moi. » Notre chemin à la suite du Cchrist nous est indiqué par le quotidien de notre monde. J’écoutais Mme Régine Laurent hier soir, elle nous ouvrait un champ de présence auprès d’un monde en souffrance. Chaque jour les nouvelles nous apportent dans notre salon le cri du monde blessé par les systèmes de tout « acabit » dressés dans notre monde. Prendre la route avec Jésus, c’est travailler ensemble à devenir pleinement humain donc plus près du divin; prendre la route avec Jésus, c’est découvrir ensemble tout ce que le Seigneur a déposé en nous comme valeurs, comme force de vie, et les laisser passer dans notre quotidien. Prendre la route avec le Christ, c’est aller dire au monde qu’ils sont aimés et qu’ils ne doivent que laisser passer cet l’amour dans le quotidien.    

Le cri du peuple aujourd’hui est le cri de l’homme qui étouffe sous les structures, les lois et les pratiques et qui aspire à la liberté. Nos Églises doivent devenir des lieux de liberté, des lieux où la parole se dit en toute confiance, des lieux où les chrétiens sont heureux de participer. « Je suis venu allumer un feu sur la terre et comme je voudrais que ce feu soit déjà allumé. »  Jésus n’est pas venu nous convaincre de péché mais d’amour. Il n’est pas venu d’abord prendre notre nature de péché comme on se plait à le répéter; il est venu prendre notre nature remplie d’amour et de valeurs spirituelles -que les gens avaient enfouie sous des tonnes de pratiques et de lois-  pour nous inviter à les découvrir et à les vivre avec lui.  Prendre la route avec Jésus, c’est renouer avec notre être profond d’enfant bien-aimé du Père, découvrir ensemble que nous sommes des êtres en croissance qui manquent parfois leur cible, mais il y a toujours une reprise de croissance. Évangéliser, c’est prendre la route avec Jésus pour dire au monde qu’il est aimé d’un amour éternel.Publié dansTextes de réflexion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.