C’était de grand matin…


C’était au premier jour de la semaine, un dimanche. Il faisait encore sombre, c’était de grand matin. Marie-Madeleine allait au tombeau de Jésus. Pour se souvenir, prier. Et tant d’hommes et de femmes, aujourd’hui, à sa suite, devant tant de tombeaux. Enfants, adolescents, victimes innocentes de la violence ou de la méchanceté. Et personnes âgées qui partent toujours trop tôt, laissant désemparés leur famille et leurs proches. Et toutes les victimes des conflits et des guerres, de la faim, de la misère. Rwanda et Tchétchénie. On les met au tombeau. Et on pousse la pierre.

Mais quand Marie-Madeleine arrive près du tombeau, elle découvre que la pierre a été enlevée. Et Marie-Madeleine court pour l’annoncer à Pierre et à l’autre disciple. Alors eux aussi courent pour voir si c’est bien vrai. Si l’on pouvait le voir, là, sortant du tombeau, glorieux, triomphant. Si l’on pouvait avoir comme une apparition, voir un signe dans le ciel ou entendre des voix, alors on serait sûr. Et la résurrection serait une évidence. Et puis ne pas y croire serait aveuglement. On triompherait nous-mêmes à la face du monde. Mais voilà, on ne voit qu’une pierre roulée.

Le plus jeune des deux arrive le premier et laisse passer Pierre qui arrive à son tour. Alors, tous deux ils voient. Le linceul est resté là. Et le linge de tête roulé et déposé à sa place, à part. Le disciple que Jésus aimait, vit et il crut. Désormais il n’y aurait plus aucune évidence, ni preuves, ni certitude. Mais c’est avec le cœur que l’on pourrait croire à la résurrection. Que l’on reconnaîtrait Jésus qui est vivant dans ceux et celles qui enlèvent les linceuls, délient les bandelettes qui tiennent l’homme allongé. Qui font rouler la pierre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.