Il leur montra ses mains


Il leur montra ses mains et son côté.

Si la résurrection était magique,

ses mains, son côté, auraient été indemnes.

La résurrection n’a rien de magique.

Les croix, les joies de nos vies

laissent sur nos corps des traces indélébiles.

La résurrection n’oublie rien de notre passé:

elle le transfigure,

elle l’achève

et le porte à sa perfection.

Voilà pourquoi

chaque instant chaque seconde

est un joyau invisible.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.