Partager, c’est quoi?


De ce long récit, je ne retiendrai que les dernières phrases qui brillent comme les pétales de la rose sur sa tige fragile. Effeuillons-les lentement en lisant lentement. « 11 rompit le pain et le partagea. Alors leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent. Puis il leur devint invisible ».

On en parle beaucoup aujourd’hui: « partage de vie, partage de la parole, partage du pain ». Et souvent, bien mal! On se donne l’illusion de savourer un fruit qu’un usage abusif vide de sa substance.

Partager, c’est quoi? ]’ouvre mon dictionnaire: « diviser, couper, faire des parts ». Partager? Faire que chacun ait une part, la sienne. Comme le père autrefois, assis en bout de table, coupait en tranches la boule de pain et les distribuait une à une. Quand chacun avait la sienne, on avait le sentiment que la famille existait davantage, autrement.

Chacun ayant sa part, le sentiment de proximité et de présence commune grandit et monte jusqu’à l’effervescence. Chacun tenant sa part, voici qu’existe une autre réalité.

Chacun ayant sa part, l’autre ou les autres sont la part manquante qui peut faire naître un autre tout, une présence nouvelle, qui est à recevoir. Un pain nouveau. Présence visible parce qu’il y a là des gens qui partagent. Présence qui disparaît dès qu’il n’y a plus partage.

A cette lumière, relisons lentement: « Il rompit le pain… » Hyacinthe VULLIEZ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.