La résurrection du Fils est la nôtre


Il suffit d’écouter les informations données par la télévision chaque jour, pour tirer cette conclusion : notre monde est en crise. En tous pays, se produisent des violences, des corruptions, de graves négligences ou des indifférences inhumaines. Aucun milieu ne paraît échapper à ce tohu-bohu.

Face à ces informations si déprimantes, soulignant toujours ce qui va mal, comment échapper à la désespérance ? Chacun est, pour ainsi dire, conduit au refus de l’espoir.

Notre situation est celle ressentie par les deux disciples d’Emmaüs dans l’après-midi de Pâques. Et leur désespoir apparaît bien justifié : la mort de leur Maître les ramène tristes et penauds à leurs villages. Rien ne peut les réconforter…

Rien, sauf Celui qui s’est levé du tombeau, le vainqueur de la mort, le Christ ressuscité.

Comment passer de la certitude de la défaite à la certitude de la victoire ? Il leur a fallu – il nous faut – écouter la Parole, l’entente dans nos cœurs, qui en deviendront brûlants. Il leur a fallu – il nous faut – constater dans le partage du pain la présence eucharistique de Jésus. Redécouvrir la richesse de la vie partagée.

Dieu partage sa vie. Nous ne sommes plus dans un monde de mort. La résurrection du Fils est la nôtre. « Joie, joie, pleurs de joie ! » (Pascal)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :